Les 5 (vraies) Meilleures Chaussures de Crossfit en 2019

L’élément indispensable pour libérer tout son potentiel !

Une bonne chaussure de Crossfit, c’est une chaussure dans laquelle on a l’impression de ne pas avoir de limites ! Sauter, courir, soulever… on doit pouvoir compter sur elle à chaque instant, qu’importe l’exercice ou le mouvement !

Quelles sont donc les meilleures chaussures de Crossfit en fonction des critères les plus importants, comme notamment la stabilité, la flexibilité ou le confort ? Voici notre sélection pour vous aider à faire le bon choix !

Nos équipements pour le Crossfit sont actuellement en PROMO :

>> 10 à 30% de Remise cette semaine seulement ! <<

Merci pour tout ! Profitez-en vite !


Notre sélection des meilleures chaussures pour le Crossfit


Nike Metcon

Meilleure chaussure CrossFit Nike Metcon

S’il ne fallait en choisir qu’une, la Nike Metcon serait sans conteste la chaussure de Crossfit qu’on recommanderait : elle n’est jamais un mauvais choix, qu’importe le modèle d’ailleurs ! Depuis sa sortie, elle est considérée par beaucoup de crossfitteurs comme la chaussure la plus polyvalente, celle qui est la plus efficace pour s’adapter aux différents types de mouvements des WODs. Et Nike a en plus réussi l’exploit de ne jamais sortir un modèle moins abouti qu’un autre : de la Metcon 1 à la Metcon 4, ce sont des chaussures à la fois légères mais résistantes, et elles possèdent en plus la faculté de bien maintenir le pied tout en le stabilisant de façon idéale pour tous les mouvements lourds.

Dans le détail, la Nike Metcon se distingue surtout grâce à son mesh texturé qui combine solidité, légèreté et respirabilité. Grâce aux câbles Flywire qui entourent le pied et qui sont intégrés aux lacets, le maintien est à la fois sûr et solide. La stabilité est quant à elle assurée par une semelle extérieure plate en caoutchouc, qui offre aussi bien l’adhérence nécessaire que la sensation d’être proche du sol afin de garantir une détente explosive. Et à l’intérieur de la chaussure, la semelle intermédiaire a été conçue pour être ferme au niveau du talon mais souple à l’avant du pied : stabilité à la réception des sauts et amorti lors de course sont donc tous les deux assurés !

Nobull Trainer

Meilleure chaussure CrossFit Nobull Trainer

Les Nobull Trainer ne sont pas encore des chaussures de Crossfit hyper connues mais c’est une marque qui monte et qu’on a trouvé tout à fait digne de figurer dans notre sélection ! Leurs chaussures se distinguent surtout grâce à leur tige sans couture, tige qui est en plus fabriquée à partir d’un matériau spécialement créé pour apporter toute la résistance, la durabilité et la respirabilité attendues. Ce sont des chaussures qui résistent très bien à l’abrasion, et on a aussi remarqué qu’elles étaient simples à laver et qu’elles conservaient bien leur couleur. C’est un détail qui peut compter !

Pendant une séance de Crossfit, ce qu’on apprécie surtout avec ces chaussures, c’est qu’elles disposent de l’équilibre parfait entre soutien et flexibilité. Elles possèdent par exemple des renforts latéraux pour maintenir le pied en place, et elles sont dotées d’un drop de 4 mm, ce qui est idéal pour performer aussi bien sur les exercices de gymnastique qu’en course. Si elles ne sont pas les meilleures qu’on ait eues aux pieds en ce qui concerne la stabilité, elles conviennent cependant parfaitement pour des WODs qui ne contiennent pas uniquement des mouvements de force. Et puis en plus, elles sont vraiment hyper confortables à porter !

Reebok Nano

Meilleure chaussure CrossFit Reebok Nano

Tout comme les Nike Metcon, les Reebok Nano font partie des chaussures indissociables du Crossfit ! Elles ont été pensées et conçues pour ce sport, et jusqu’à très récemment, on les aurait sûrement placé un peu plus haut dans notre sélection. Mais on doit bien avouer qu’avec l’empressement de la marque à sortir de nouveaux modèles très régulièrement, on a été progressivement moins séduit. Notamment à cause du fait que sur les dernières versions, la toe box s’est nettement réduite : encore plus étroite, les chaussures ne sont désormais plus adaptées à toutes les morphologies. Quand on possède des pieds larges à l’avant, c’est donc un détail important à connaître !

La Reebok Nano n’est cependant pas à mettre de côté pour autant puisque la marque continue à vendre ses modèles précédents plutôt réussis, comme la Nano 4.0 par exemple, qui est de loin notre préférée. Sur celle-là comme sur les autres, on retrouve d’ailleurs une excellente qualité de fabrication, avec une tige légère, respirante et solide. La semelle dispose d’un caoutchouc pour adhérer à toutes les surfaces, la flexion du pied est facilitée par une souplesse des matériaux sélectionnés, et la semelle intermédiaire apporte l’amorti recherché sans jamais faire perdre en dynamisme et en explosivité dans le mouvement. C’est une très bonne chaussure… tant qu’on n’a pas les pieds trop larges !

Under Armour TriBase

Meilleure chaussure CrossFit Under Armour TriBase

L’Under Armour TriBase est la première chaussure de Crossfit de la marque, et on doit bien avouer qu’elle a plutôt fait du bon boulot pour une première fois ! Au niveau du revêtement extérieur, c’est la résistance qui a été privilégiée, et c’est une chaussure conçue pour les WODs les plus intenses. Exit le mesh, on retrouve ici une matière indéchirable avec une maille durable : la résistance à l’abrasion est parfaite, notamment avec les renforts en caoutchouc, mais on apprécie que le port de la chaussure reste léger. (Il faudra par contre quelques séances pour bien la détendre et se sentir totalement à l’aise dedans !)

Ce qu’on aime aussi avec ces Under Armour TriBase, c’est qu’elles disposent d’un drop vraiment minimal à seulement 2 mm. On se sent donc bien en contact avec le sol, ce qui est parfait pour ne jamais perdre en dynamisme dans les mouvements. En plus, ce transfert de puissance ne se fait pas au détriment de la stabilité ni du maintien, notamment grâce à des renforts au niveau du talon. Question flexibilité, on n’a rien eu non plus à lui reprocher : le pied conserve un mouvement naturel, ce qui est idéal pour réussir différents types de mouvement. Si on a envie de découvrir une nouvelle marque, Under Armour a donc de quoi largement faire l’affaire !

Converse Chuck Taylor

Meilleure chaussure CrossFit Converse Chuck Taylor

Oui, on sait, ça peut surprendre que les Converse Chuck Taylor fassent partie d’une sélection sur les meilleures chaussures de Crossfit ! Il ne faut cependant pas se fier aux apparences, et même si elles n’ont jamais été pensées pour un entrainement sportif multidisciplinaire, les Converse disposent de plusieurs atouts et possèdent de quoi plaire à de nombreux crossfitteurs. Notamment grâce au fait qu’elles sont super stables, proches du sol, totalement plates et dépourvues de drop, et que face à des chaussures disposant de trop d’amorti, elles se défendent donc beaucoup mieux !

Comme la Converse n’a pas été conçue pour la pratique d’une activité sportive, elle ne propose évidemment pas de caractéristiques bien précises pour rendre l’entrainement plus efficace ou plus confortable. Avant de les choisir, il faut déjà disposer d’une bonne mobilité et être habitué à des chaussures sans amorti. Et comme on pourrait s’en douter, elles sont beaucoup plus fragiles et elles risquent de se déchirer assez rapidement. Mais au final, elles ne sont jamais un mauvais choix, et ce n’est pas pour rien qu’on les rencontre régulièrement dans les salles de sport !


Quels critères pour bien choisir ses chaussures de Crossfit ?


Design : toe box large et tige résistante

Pour bien choisir ses chaussures de Crossfit, le premier élément à prendre en compte est tout ce qui concerne l’extérieur de la chaussure, et ça tombe bien, c’est ce qu’on voit en premier ! Il est important de s’intéresser à plusieurs caractéristiques précises, et notamment la largeur de la chaussure et sa solidité avec les matériaux utilisés pour sa fabrication.

  • Largeur de la toe box : Pour s’assurer qu’une chaussure de Crossfit va être agréable à porter, il faut vérifier qu’elle a été conçue assez large pour recevoir le pied, et surtout au niveau des orteils. La toe box, c’est la partie avant de la chaussure, et généralement, plus elle est évasée, mieux c’est ! Afin de renvoyer des impulsions efficaces, les orteils ont en effet besoin de place pour pouvoir s’écarter, et ils ne doivent donc pas être trop serrés. C’est donc un critère à vérifier parce que comme on a pu le voir, certaines marques proposent des chaussures parfois un peu étroites !
  • Solidité, légèreté et respirabilité de la tige : La tige, c’est tout simplement le dessus de la chaussure. Et s’il faut s’y intéresser, c’est que les matériaux utilisés pour sa fabrication doivent présenter plusieurs atouts. Ils doivent permettre à la chaussure d’être solide et de résister sans craquer au bout de quelques WODs, ils doivent laisser le pied respirer et ils ne doivent pas être trop lourds. Généralement, le TPU et le mesh sont considérés comme les deux matériaux les plus efficaces. Il faut également savoir qu’une tige renforcée sur les côtés peut aussi permettre d’offrir un meilleur maintien au pied tout en luttant mieux contre l’abrasion !

Bien choisir chaussures CrossFit

Talon : drop peu élevé pour la stabilité

Quand on choisit des chaussures de Crossfit, il peut être bon de s’intéresser ensuite au talon. Pour s’adapter aux différents exercices et mouvements, ce talon et son drop ne doivent en effet pas être trop importants puisqu’ils doivent posséder le mélange idéal entre stabilité et restitution de l’énergie. (C’est l’une des différences les plus flagrantes avec les chaussures pour l’haltérophilie : elles peuvent au contraire présenter un drop important.)

  • Hauteur du drop : Le drop sur la chaussure de Crossfit, c’est tout simplement la différence de hauteur entre l’avant du pied et le talon. S’il est important, c’est que tous les sportifs ne disposent pas de la même flexibilité au niveau de la cheville et ce talon « surélevé » peut permettre une meilleure stabilité. Mais il ne faut pas qu’il soit trop important non plus ! Généralement, il est recommandé d’opter pour un drop compris entre 3 mm et 9 mm. Les chaussures présentent alors un amorti discret et peu pénalisant, c'est-à-dire qui n’absorbe pas l’énergie qui a été mise dans le mouvement. Et puis ça permet en même temps de mieux solliciter les muscles stabilisateurs ! Mais il est également tout à fait possible d’opter pour des chaussures sans drop. Ce sont généralement des chaussures minimalistes (ou des Converse) qui conviennent parfaitement aux athlètes dotés de pieds plats. Idéales pour les mouvements de gymnastique, le fait qu’elles ne possèdent aucun amorti peut cependant les rendre légèrement inconfortables lors des exercices de course.

Semelle intermédiaire : parfait mélange entre stabilité et confort

La semelle intermédiaire dans une chaussure de Crossfit est la semelle située entre celle extérieure en contact avec le sol et celle intérieure en contact direct avec le pied. Si la plupart des marques de chaussures prennent la peine d’indiquer comment elle est fabriquée et ce qu’elle apporte lors de l’utilisation, c’est qu’elle doit en effet être dotée de nombreuses caractéristiques pour rendre la chaussure à la fois efficace et agréable à porter. Lors du choix d’une paire de chaussures pour la pratique du Crossfit, il faut notamment faire attention aux éléments suivants :

  • Stabilité : Tout comme le talon, la semelle intermédiaire doit aider le pied à rester stable lors de la réalisation des différents mouvements et exercices.
  • Absorption des chocs : En étant doté de coussinets, par exemple, la semelle intermédiaire doit pouvoir offrir un bon amorti et absorber les chocs (notamment lorsque le pied retombe par terre après des sauts ou lors d’une course) sans pour autant faire perdre en explosivité.
  • Souplesse : La semelle intermédiaire doit également être suffisamment souple pour suivre le mouvement du pied, notamment à l’avant. À ce niveau, elle doit surtout venir en complément d’une semelle extérieure flexible.
  • Confort : Enfin, la semelle intermédiaire ne doit pas oublier d’être confortable, avec de la mousse par exemple, même si le pied n’est pas directement en contact avec elle.

Comment bien choisir chaussures CrossFit

Semelle extérieure : épaisseur, flexibilité et accroche

Enfin, pour bien choisir ses chaussures de Crossfit, il ne faut pas oublier de s’intéresser à la semelle extérieure. Elle joue en effet un rôle très important puisqu’elle doit notamment fournir à la chaussure assez de souplesse pour suivre le mouvement des pieds mais qu’elle doit également offrir une bonne accroche au sol, quel que soit le type de surface.

  • Épaisseur : L’épaisseur de la semelle extérieure est un critère à prendre en compte puisqu’elle joue le rôle de séparateur entre le pied et le sol. Or, plus elle est fine, moins elle possède d’amorti et plus elle donne la sensation d’être « pieds nus », ce qui permet de ne pas venir affaiblir l’énergie mise dans le mouvement.
  • Flexibilité : Inutile de trop développer, il est assez simple de comprendre pourquoi la semelle extérieure doit être la plus souple possible. Durant une séance de Crossfit, le pied se plie et se déplie constamment, notamment au niveau de l’articulation des orteils, et la chaussure doit pouvoir suivre ces mouvements sans faire perdre en dynamisme.
  • Accroche : La semelle extérieure doit enfin proposer une adhérence parfaite sur toutes les surfaces, que l’entrainement se fasse en intérieur ou en extérieur. C’est pourquoi il est préférable de les choisir dotées d’un caoutchouc : c’est à l’heure actuelle ce qui fonctionne encore le mieux !

>> Classement des meilleurs accessoires pour le Crossfit ! <<

En savoir plus :