Comment protéger et soigner ses mains au Crossfit ?

Protéger soigner mains Crossfit

Les coupures qui freinent les performances, c’est fini !

Sans protection au niveau des mains, il est assez rare de les garder longtemps en bon état ! Tractions, muscle up, kettlebell snatch… on finit vite par se blesser ! Et avec des ampoules ou des déchirures cutanées, difficile ensuite d’être au top et de donner le meilleur de soi !

Quel est donc le meilleur moyen de protéger ses mains ? Comment bien les soigner quand elles sont blessées ? Existe-t-il des astuces pour prévenir ces blessures ? Voici tout ce que vous devez savoir pour prendre soin de vos mains !

Nos maniques Caestia en carbone sont actuellement en PROMO :

>> 30% de Remise cette semaine seulement ! <<

Merci pour tout ! Profitez-en vite !


Comment protéger ses mains au Crossfit ?


Que ce soit pendant les mouvements à la barre fixe ou aux anneaux, pendant l’échauffement ou même le WOD, le meilleur moyen de protéger ses mains contre les blessures est de porter des maniques ! Ce sont en effet les protections les plus efficaces contre les brûlures, les ampoules, les déchirures ou même les callosités, toutes ces petites blessures qui peuvent empêcher de s’entrainer de façon optimale. Avec des maniques aux mains, la concentration reste en plus entière : on se focalise uniquement sur l’exécution de l’exercice ou sur la performance ! À aucun moment on ne ressent de douleur à cause des frottements, l’idée même de pouvoir se blesser ne traverse pas l’esprit, et comme on n’a pas l’esprit ailleurs, on peut s’entrainer plus longtemps ou plus intensément !

Protéger soigner mains Crossfit maniques

Comment bien choisir ses maniques ?

Pour être efficaces et parfaitement protectrices, les maniques doivent cependant être bien choisies ! Il faut par exemple veiller à leur largeur afin qu’elles recouvrent le maximum de surface de peau possible. C’est notamment pour cette raison qu’il existe des maniques avec 2 ou 3 trous. Celles avec 2 trous permettent de garder un contact rassurant avec la barre, notamment pour les débutants, tandis que celles avec 3 trous offrent une protection complète de la paume de la main. Généralement, ce type de protection est fabriqué en cuir parce que c’est un des matériaux les plus solides, il ne se déchire pas et il permet de conserver un excellent grip. Mais désormais, il existe également des maniques en carbone dont l’efficacité est encore meilleure ! Fines et légères, elles permettent à tous les crossfiteurs de se verrouiller solidement sur la barre et les anneaux et elles sont en plus indéchirables, de quoi apporter une excellente protection !

(Mais pour bien protéger ses mains au Crossfit, il ne faut pas non plus oublier que la façon de porter ses maniques est toute aussi importante ! On ne doit par exemple pas glisser les trous jusqu’à la base de la phalange mais les laisser au niveau de la deuxième phalange. Les maniques protègent ainsi à la fois la première phalange des doigts, la zone située juste en dessous (au niveau de l’os) et la paume de la main qui sont les 3 zones les plus sujettes aux blessures.)


Comment soigner ses mains au Crossfit ?


Pourquoi les mains se blessent-elles aussi facilement ?

Le frottement de la peau de la main contre la barre ou les anneaux est évidemment la première cause de blessure. Quand on enchaine les longues séries de tractions par exemple, et notamment en kipping ou en butterfly, c’est une surface très restreinte de la main qui frotte de manière constante contre la barre et donc forcément, à un moment donné, l’ampoule ou la déchirure cutanée deviennent inévitables ! Si la plupart des crossfiteurs sont sujets à ce genre de blessures, elles apparaissent cependant nettement plus souvent lorsque les mains sont douces, lisses, et qu’elles n’ont pas encore accumulées beaucoup de cal (c'est-à-dire que la peau ne s’est pas endurcie, qu’elle n’est pas devenue calleuse), ou alors au contraire, lorsque la paume des mains présente déjà de nombreuses callosités. La peau fine se déchire en effet plus facilement, et la peau calleuse, irrégulière avec ses creux et ses reliefs, est également plus exposées aux blessures !

Comment bien les soigner ?

Puisqu’il est assez rare d’avoir une peau qui ne se blesse pas, c'est-à-dire une peau qui a juste assez de callosité pour protéger la main mais qui reste tout de même assez souple, il peut être bon d’apprendre à bien se soigner afin que les blessures, quand elles surviennent, ne mettent pas trop de temps à guérir. Ce sont alors les entrainements qui ne sont pas longtemps pénalisés !

Protéger soigner mains Crossfit coupures

1. Retirer l’excédent de peau

Lors d’une déchirure cutanée, pour bien débuter le processus de guérison, le premier réflexe à avoir est de retirer délicatement le morceau de peau qui vient de se déchirer. Généralement, il est possible de le retirer en tirant dessus avec ses doigts, mais lorsque la peau est épaisse, il peut parfois être un peu plus dur de le faire sans risquer de se blesser davantage. Dans ce cas-là, il peut être utile d’utiliser un coupe-ongles ou de petits ciseaux pour couper soigneusement la peau à l’endroit où elle est encore attachée. (Et donc d’attendre d’être rentré chez soi et de pouvoir le faire plus méticuleusement, avec les bons accessoires !)

2. Nettoyer la coupure

Le deuxième geste pour bien soigner une coupure est de la nettoyer aussitôt avec de l’eau et du savon ! Oui, ça va piquer, mais c’est le seul moyen d’enlever le sang et surtout de se débarrasser efficacement des bactéries qui pourraient gêner ou retarder ensuite le processus de guérison. Une fois que les mains sont bien lavées et que la coupure est propre, il est également conseillé de passer sur la blessure une crème ou une pommade antiseptique afin de limiter tous les risques d’infections, et si cette crème/pommade est cicatrisante, c’est encore mieux ! Son application va aider à réparer la peau plus rapidement, en accélérant le processus naturel !

3. En prendre soin

Enfin, la dernière étape pour bien soigner une déchirure cutanée au niveau des mains est de ne pas oublier de prendre bien soin de sa blessure. Cela signifie notamment qu’avant d’aller se coucher, il va à nouveau falloir se laver les mains avec de l’eau et du savon et appliquer une dose de pommade. Il peut même être utile de recouvrir la plaie d’un bandage ou d’un pansement durant la nuit afin de la laisser cicatriser en paix (et de ne pas être dérangé pendant la nuit par le frottement contre la chair mise à nue). Le lendemain matin, au réveil et avant de débuter la journée, il faut recommencer une nouvelle fois le lavage et l’application de la pommade. Mais par contre, en fonction de la blessure, et si elle n’est pas trop gênante, il est cette fois recommandé de la laisser à l’air libre afin qu’elle guérisse plus vite !

Dans tous les cas, et tant que la coupure est à vif, il est recommandé de ne pas s’entrainer et de la laisser cicatriser ! Et à la reprise de l’entrainement, il ne faut pas hésiter à enrouler un peu de sparadrap au niveau de la zone qui vient de guérir afin de la protéger !

Que faire avec des ampoules ?

Le frottement des mains contre les barres peut aussi parfois provoquer l’apparition d’ampoules. Dans ce cas, la meilleure chose à faire est de ne surtout pas y toucher ou la percer si elle est intacte ! En effet, au bout de 24h, une ampoule est déjà nettement moins douloureuse et passé quelques jours, elle cicatrise d’elle-même avec la peau qui se reforme naturellement en-dessous. On a généralement tendance à vouloir percer l’ampoule mais c’est erreur : une fois percée, les bactéries peuvent s’infiltrer et une infection est alors possible ! En plus, la peau finit souvent par se décoller, la chair est alors à vif et le frottement est encore plus douloureux…

Par contre, si l’ampoule n’a pas résisté, il faut alors suivre les mêmes étapes que pour une coupure afin de garantir une cicatrisation à la fois parfaite et rapide. Même si ça pique, il faut nettoyer la plaie avec de l’eau savonnée, l’excédent de peau doit être retiré, et si possible, il faut laisser la lésion à l’air libre les premières heures afin qu’elle sèche plus rapidement. Ensuite, au niveau des pansements, les hydrocolloïdes (ceux conçus spécialement pour les ampoules) sont les plus conseillés puisqu’ils protègent tout en accélérant la cicatrisation. En plus, s’ils ne se décollent pas, il n’est même pas nécessaire de les changer tous les jours !


Comment prévenir les blessures aux mains ?


Comme on a pu le voir, les mains à la peau trop fine et les mains trop calleuses sont les plus sujettes aux aux coupures, aux ampoules, etc. Pour être plus épargné par les blessures, il faut en fait réussir à trouver le juste milieu, c'est-à-dire faire durcir la peau de ses mains avec des callosités mais sans trop abuser !

Protéger soigner mains Crossfit prévenir blessures

Pour les peaux souples et lisses

Quand on a la peau souple et lisse, quand on vient de débuter le Crossfit par exemple, l’objectif est donc de « construire » progressivement cette callosité afin qu’elle réponde aux exigences des exercices et qu’elle protège la main. Il ne faut donc pas faire trop d’exercices à la barre ou aux anneaux dès les premiers entrainements mais plutôt y aller doucement, petit à petit, graduellement. D’ailleurs, quand on est novice et qu’on ne maitrise pas encore totalement les tractions, suivre un programme pour progresser plus rapidement peut être une bonne idée puisque l’utilisation des barres ne va pas être excessive !

Pour les peaux calleuses

Par contre, quand on a la peau calleuse (ou qu’elle l’est devenue à force d’entrainements), il faut surtout penser à l’entretenir. Si le fait que la peau soit plus dure est une bonne chose, le fait que la callosité soit en relief, qu’elle soit plus épaisse à certains endroits et qu’elle ne soit pas lisse est ce qui l’expose aux blessures ! Pour prendre soin de ses mains, il est donc recommandé d’utiliser une pierre ponce afin de retirer régulièrement l’excès de callosité et parvenir à une surface lisse. Le plus efficace est d’utiliser cette pierre ponce sous la douche : avec la chaleur de l’eau et le savonnage, la callosité se ramollit et il est ainsi plus facile de la lisser. Mais il ne faut évidemment pas trop en retirer ni la faire disparaitre totalement : l’objectif est bien entendu de juste la lisser afin de tout de même garder une peau durcie qui jouera un rôle protecteur durant l’entrainement !

Pour les peaux sèches

Enfin, il faut savoir que la peau produit naturellement un film hydrolipidique qui lui apport de la souplesse, qui la protège et qui l’hydrate. Mais en période hivernale, quand il fait froid, ou même quand la peau est asséchée à cause de l’utilisation régulière de magnésie, ce film n’est pas suffisant et les mains sont alors plus exposées aux blessures. Pour les prévenir, il ne faut donc pas hésiter non plus à appliquer de la crème hydratante sur ses mains : les paumes sont alors moins fragiles et elles résistent mieux aux agressions, notamment le frottement de la barre ou des anneaux !

>> Classement des maniques les plus vendues cette semaine ! <<

En savoir plus :