Élastique Crossfit : Quand l’Utiliser & Lequel Choisir ? [Guide 2019]

Pour enfin réussir à enchainer les tractions !

L’élastique est vraiment un outil intéressant, capable de s’adapter à tous les objectifs des sportifs. Aide pour se hisser à la barre, assistant pour la mobilité et même accessoire pour plus de force et de puissance musculaire, il faut dire qu’il est très polyvalent !

Mais en détails, ça donne quoi exactement ? Dans quels cas peut-il être utilisé ? Comment vient-il en aide aux sportifs ? Et surtout, comment bien le choisir ? Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur les élastiques de Crossfit et de musculation !

Les élastiques Flexor sont actuellement en PROMO :

>> 10% à 30% de Remise cette semaine seulement ! <<

Merci pour tout ! Profitez-en vite !


Quelle utilité pour les élastiques en Crossfit ?


En Crossfit, ou même en musculation, l’élastique est un accessoire qui peut vite se révéler très pratique ! Il est en effet utilisable pour atteindre de nombreux objectifs, que ce soit s’améliorer, progresser ou même mieux récupérer. Apprentissage de technique, renforcement musculaire ou même délestage de charge, l’élastique convient en plus à un bon nombre d’exercices différents. Il faut cependant faire attention à ne pas l’utiliser tout le temps, au risque de ne jamais maitriser complétement les mouvements ou compromettre sa stabilité !

Faciliter l’apprentissage des mouvements

La raison la plus commune d’utiliser un élastique en Crossfit ou en musculation est de faciliter le mouvement et son apprentissage. Quand on a du mal à réaliser un exercice au poids du corps, l’élastique sert justement à moins ressentir cette masse corporelle afin de réaliser plus facilement l’exercice. Prenons l’exemple des tractions par exemple, qui sont avec les chest to bar ou encore les musle-ups les exercices où la bande élastique prouve le plus son utilité. Nouée à la barre et passée au niveau des pieds, des genoux ou de la taille, l’élastique facilite le mouvement ascendant puisqu’après avoir été tendu par le poids du corps, il cherche naturellement à retrouver sa longueur initiale. C’est l’action de délestage : il pousse le corps vers le haut et réduit en quelque sorte la charge corporelle.

S’il facilite le mouvement, il est cependant important de ne pas avoir recours à l’élastique indéfiniment. Son utilisation s’inscrit dans un objectif de progression, et le but reste bien évidemment de finalement réussir à maitriser le mouvement sans aide ! Il existe pour cela des bandes élastiques aux tensions différentes qui, utilisées de manière dégressive, permettent de parvenir à cet objectif. Pour les tractions, ou pour tout autre mouvement, il est donc recommandé de commencer par un élastique à tension élevé (c'est-à-dire à résistance forte), notamment si on est incapable d’en enchainer 3 de suite par exemple, avant de se diriger progressivement vers un élastique à tension intermédiaire puis vers un élastique à tension faible (c'est-à-dire avec peu de résistance). Au bout de plusieurs entrainements, la force musculaire s’est accrue et il est alors possible de repasser au poids du corps seul !

Elastiques CrossFit quand pourquoi

Travailler sur la force, la mobilité et la posture

Si on vient de voir que les élastiques en Crossfit permettent de progresser de manière globale en facilitant l’apprentissage de certains mouvements, leur utilité ne s’arrête pas là puisqu’ils aident également sur tout ce qui concerne le travail de mobilité, de posture et d’étirements. On le sait, chaque entrainement repose sur 3 principes de bases : la présence de force, de mobilité et de coordination. Et la bande élastique a le pouvoir d’agir sur ces 3 principes !

  • La force : La force musculaire peut être augmentée en se servant tout simplement du pouvoir de résistance de l’élastique. Lors d’un exercice, il faut faire appel à sa puissance musculaire à la fois pour le tendre mais aussi pour le retenir dans la phase où il reprend sa longueur initiale. Une bande élastique ne sert donc pas qu’à faciliter un mouvement : elle peut très bien le rendre plus difficile, notamment lorsqu’on choisit une bande à tension élevée !
  • La mobilité : L’élastique permet également de travailler la mobilité articulaire via des étirements plus ou moins dynamiques pour décompresser les articulations. Au niveau des hanches, par exemple, des étirements à l’aide de bandes élastiques permettent d’acquérir une meilleure souplesse. Il est d’ailleurs important de rappeler qu’un corps plus mobile est un corps qui récupère mieux et qui est donc moins exposé aux blessures. (C’est en plus pour cette raison que travail de mobilité à l’élastique doit toujours être accompagné d’automassages à l’aide de rouleaux, de balles ou de cannes de massage.)
  • La posture : Les bandes élastiques peuvent enfin servir à améliorer la posture mais également à travailler sur une meilleure coordination. En utilisant un élastique, il est en effet possible de supprimer certaines contraintes spécifiques d’un exercice pour se focaliser uniquement sur le geste à effectuer ou sur la bonne position à adopter.

Comment bien choisir son élastique ?


Pour bien choisir l’élastique à utiliser durant les entrainements de Crossfit ou pendant les étirements, deux critères principaux doivent être pris en compte. Le premier est notre masse corporelle et le second est notre niveau de performance, c'est-à-dire si on est déjà capable d’enchainer quelques tractions ou si on recherche une bande pour nous aider à progresser. Comme on l’a évoqué, les élastiques sont en effet proposés selon plusieurs niveaux de tensions, de 10 kg environ à 75 kg. Plus l’élastique dispose d’une tension élevée, plus il va supporter une grande partie du poids du corps. C’est pour cette raison qu’il est généralement conseillé de commencer avec un élastique de 75 kg si on est grand débutant. Et au contraire, plus un élastique dispose d’une tension faible, moins il apporte d’aide durant les mouvements. Il est donc plutôt réservé aux sportifs en fin d’apprentissage, avant de retourner au poids du corps seul, ou aux athlètes qui souhaitent un peu d’aide parce qu’ils ne réussissent plus à progresser correctement.

Elastiques CrossFit comment choisir

Les différentes tensions et leur utilisation

Comme on l’a expliqué dans la partie précédente, un bon apprentissage des mouvements comme les tractions, les chest to bar ou encore les muscle-ups (qui s’accompagne d’un développement de la force) nécessite cependant de diminuer progressivement l’assistance des bandes élastiques. C’est donc pour cette raison qu’il est conseillé de disposer de plusieurs élastiques. Un premier de 75 kg si on ne parvient pas à enchainer les tractions et qui servira aussi à apprendre les muscle-ups. (Les sportifs les plus légers, c'est-à-dire de moins de 70 kg, devrait pouvoir être dispensé de cet élastique et commencer directement avec le deuxième.) Un second, donc, de 45 kg comme bande intermédiaire après quelques semaines d’entrainements ou pour débuter quand on n’est pas très lourd. Et enfin un troisième élastique de 20 ou 30 kg pour la fin de l’apprentissage. Cet éventail d’élastiques et de différentes tensions est le seul moyen de travailler efficacement tous les mouvements et de profiter au maximum des possibilités des élastiques. En plus, la bande la plus souple permettra en même temps de pouvoir effectuer tous les exercices de mobilité ! (À noter qu’il est d’ailleurs tout à fait possible de « moduler » la résistance d’une même bande élastique : mise sous les pieds au lieu de sous les genoux, elle est capable d’alléger encore plus le poids du corps, et au contraire, raccourcie par un nœud, elle offre moins d’aide.)

La polyvalence des élastiques

En dehors des entrainements de Crossfit, l’élastique peut également être utilisé dans des exercices de renforcement musculaire pour acquérir plus de force. C’est pourquoi disposer de 3 élastiques aux tensions progressives peut en même temps aider à rendre des mouvements plus difficiles à réaliser. Comme pourraient le faire des accessoires d’ajout de poids comme la ceinture lestable en musculation, la bande élastique de 20 / 30 kg peut permettre d’accentuer la puissance nécessaire pour effectuer des pompes, par exemple. Et associés à des poignées, des sangles pour les chevilles et une attache porte (comme notre modèle Elorus), les élastiques se transforment alors en kit complet pour la musculation afin de faire travailler tous les muscles du corps !


Où l’acheter ?


Elastiques CrossFit Exerse Fitness Flexor

Ce qui est appréciable avec les élastiques de Crossfit, c’est qu’ils ne prennent pas de place et qu’on peut donc facilement les mettre dans son sac pour les ramener à la box ou à sa salle d’entrainement ! Mais le mieux, c’est d’avoir avec soi des élastiques dont on est certains de la solidité, des élastiques qui supporteront correctement notre poids et qui ne se craqueront pas au bout de la première série de tractions assistées ! Dans notre boutique, nous vous proposons justement nos élastiques Flexor : fabriqués à 100% à partir de caoutchouc naturel, ils sont ultra-résistants et ils s’adaptent à toutes les utilisations, que ce soit en musculation comme en yoga !

Nos élastiques Flexor sont en plus proposés dans une large gamme de tensions, allant de seulement 10 kg jusqu’à 75 kg ! Ils sont donc capables de s’adapter aussi bien à votre corpulence qu’à tous vos objectifs sportifs. Que vous cherchiez un peu d’aide pour enfin dépasser les 3 tractions de suite ou que vous souhaitiez un accessoire capable de donner un nouveau souffre à vos exercices d’étirements et de mobilité, vous les apprécierez pour leur polyvalence. Et comme chez SharkFit, la qualité n’est jamais une attaque contre votre porte-monnaie, vous les aimerez aussi pour leur prix tout à fait raisonnable !

>> Les élastiques les plus vendues cette semaine ! <<

En savoir plus :